0 0
Read Time:28 Second

Sous l’enclume du scandale et de l’hypothèse d’une destitution, le sort de Cyril Ramaphosa reste toujours suspendu. Les caciques du parti de Nelson Mandela, plombé par la corruption et les divisions intestines, se réunissent, vendredi 2 décembre, à Johannesburg, pour discuter de l’avenir de leur président. Majoritaire au Parlement depuis 1994, l’ANC choisit le chef de l’État depuis la fin de l’apartheid et l’avènement de la démocratie.

L’assemblée examine le rapport d’une commission indépendante sur la responsabilité du président Ramaphosa dans l’affaire des billets trouvés dans l’une de ses propriétés

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Les quotidiens s’indignent des scènes de violence à l’Assemblée nationale
Next post Malédiction du pétrole : Pourquoi le Sénégal peut échapper à ce syndrome ?

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *