0 0
Read Time:39 Second

Un « succès » selon le président tunisien Kais Saied chargé d’accueillir le 18e sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sur l’île de Djerba, samedi 19 novembre. La rencontre a été axée sur la coopération économique en présence d’une trentaine de dirigeants.

Si le sommet de deux jours doit officiellement mettre l’accent sur le « numérique comme vecteur de développement », il sera aussi l’occasion pour les dirigeants occidentaux et africains d’échanger sur des sujets brûlants comme l’invasion russe de l’Ukraine sur laquelle un fossé semble les séparer.

De nombreux pays africains déplorent en effet ce qu’ils perçoivent comme un manque de solidarité internationale avec le continent face à ses propres crises, en constatant que l’Europe s’est rapidement mobilisée en revanche pour venir en aide à l’Ukraine.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Mauritanie : le pétrolier britannique bp lorgne le marché de l’hydrogène vert
Next post Mondial 2022 : remplacement de Sadio Mané, Aliou Cissé a tranché

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *