0 0
Read Time:38 Second

La Côte d’Ivoire va progressivement retirer sa contribution militaire et policière à la force de maintien de la paix des Nations unies au Mali (Minusma), selon une lettre de son ambassadeur à l’ONU, après qu’une quarantaine de soldats ont été arrêtés au Mali, en juillet, accusés d’être des mercenaires.

De son côté, la Côte d’Ivoire, qui appelle à leur libération, affirme que ces soldats font partie d’un contingent de sécurité et de logistique travaillant dans le cadre de la mission de maintien de la paix.

Abidjan a informé les Nations unies qu’elle stoppait la rotation des troupes et qu’elle ne remplacerait pas le personnel au sein de la Minusma, en août 2023. Une décision confirmée par deux sources sécuritaires ivoiriennes de haut niveau.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Donald Trump candidat à l’élection présidentielle de 2024
Next post <strong>La Pologne confirme une frappe de missile « très probablement de fabrication russe » </strong>

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *