0 0
Read Time:1 Minute, 10 Second

Après le Mali, la Centrafrique. Les derniers militaires français déployés ont quitté le pays, jeudi 15 décembre, en proie à une guerre civile depuis 2013 et qui a recours au groupe paramilitaire russe Wagner. Les 47 derniers militaires français de la mission logistique (MISLOG-B) ont décollé de l’aéroport de Bangui vers 12 h 15 (11 h 15 GMT), à bord d’un avion cargo C130. L’essentiel des 130 militaires qui composaient le contingent avait quitté la Centrafrique ces dernières semaines, a précisé l’armée française.  

Le départ de cet ex-bastion de la France en Afrique centrale intervient près de quatre mois après la sortie du Mali des militaires français, au terme du divorce consommé entre Paris et la junte au pouvoir à Bamako, qui a également choisi de se rapprocher de la Russie pour qu’elle l’aide à sécuriser le pays. Selon Paris, il s’agit là aussi de mercenaires de Wagner, ce que Bamako dément, évoquant le recours à des instructeurs russes. 

Le camp centrafricain de M’Poko où les Français étaient basés est vide, les drapeaux tricolores ont disparu. Seules quelques peintures murales témoignent encore de leur présence.

À la mi-journée, les soldats armés ont formé deux colonnes avant de s’engouffrer dans le ventre de l’aéronef à destination de Paris, a constaté une journaliste de l’AFP.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post le projet SD3C/G5 SAHEL pouursuit son chemin au chevet des vulnérables.
Next post États-Unis: une commission parlementaire approuve la publication des déclarations d’impôt de Trump

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *