0 0
Read Time:1 Minute, 14 Second

La cour d’assises d’Abidjan a condamné, mercredi 28 décembre, à la prison à perpétuité onze accusés, dont sept par contumace, pour l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts en mars 2016, dont des Européens.

La cour a reconnu les accusés, tous Maliens, « coupables des faits qui leur sont reprochés et les condamne a l’emprisonnement à vie », a déclaré le juge Charles Bini. Le tribunal a suivi le réquisitoire du procureur de la République Richard Adou il y a une semaine.

Les quatre accusés présents, Hantao Ag Mohamed Cissé, Sidi Mohamed Kounta, Mohamed Cissé et Hassan Barry, étaient accusés d’avoir été complices de cette attaque en aidant ceux considérés comme ses cerveaux – absents du procès – notamment dans le repérage des lieux, ce qu’ils ont nié.

Quatorze autres accusés sont en fuite ou détenus au Mali. Sept ont également été condamnés à perpétuité par contumace, sept autres acquittés.

Parmi les condamnés par contumace, figure Mimi Ould Baba Ould El Moktar, arrêté en janvier 2017 par les soldats de la force française Barkhane : il est considéré par les autorités ivoiriennes comme un des cerveaux de l’attentat de Grand Bassam, et par les autorités burkinabè comme le « chef des opérations » d’une autre attaque qui avait fait 30 morts à Ouagadougou en janvier 2016.

Un mandat d’arrêt international a été lancé par la cour à l’encontre de Kounta Dallah, présenté comme « le cerveau opérationnel » de l’attaque.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Carnage financier fonds Covid-19: YAW traine Macky devant les Partenaires techniques et financiers
Next post Le FMI débloque une aide d’urgence alimentaire de 80 millions de dollars au Burkina Faso

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *