0 0
Read Time:1 Minute, 2 Second

Réuni en séance plénière, le 3 décembre 2022, lors de la deuxième session ordinaire de l’année 2022, le Parlement de la CEDEAO s’est prononcé sur l’agression de la députée sénégalaise Amy Ndiaye Gniby.

 » C’est avec une grande consternation et une profonde indignation que le Parlement de la CEDEAO a suivi la scène de violences barbares et ignobles perpétrées sur l’Honorable Amy Ndiaye Gniby, députée à Assemblée nationale du Sénégal, le jeudi 1 décembre 2022″, a regretté le Parlement.

Ainsi, il condamne  » fermement cet acte ignoble et indigne d’un parlementaire dans l’espace CEDEAO au moment où l’on assiste à un multiplication des initiatives, pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et venir en aide aux femmes qui en sont victimes. »

A cet effet, le Parlement réitère » son attachement au respect de la femme, et réaffirme que toute forme de violence à l’égard de la femme n’est acceptable, quelque soit la situation et quelles que soient les circonstances. »

Toutefois, le Parlement de CEDEAO rappelle à l’Etat du Sénégal, outre sa loi fondamentale, « a signé et ratifié les instruments internationaux légaux relatifs aux violences basées sur le genre ».

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Assemblée nationale : le budget du ministère des Transports aériens arrêté à plus de 10 milliards de F CFA
Next post Des adjoints aux maires réclament un statut administratif

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *